ParticulOscOpe

Une oeuvre scientifique de physique moderne incarnée par des artistes, une oeuvre d’art nourrie par des scientifiques.

De l’infiniment grand à l’infiniment petit et vice et versa

Un plaidoyer vibrant et incisif en faveur de la recherche scientifique fondamentale, mue par la pure curiosité intellectuelle de chercheurs désintéressés.

Il célèbre dans le processus créatif acharné – valable en science comme en art – ce besoin irrépressible de comprendre le monde. Science, technique et vision poétique se conjuguent pour nous aider à nous connaître et à connaître le monde qui nous entoure.

Matière, atome, électron, noyau, proton, neutron, quark, lepton, photon, gluon, neutrino, vide quantique, Big Bang et explosion primordiale, boson de Higgs, grand collisionneur de Hadrons, matière noire … un vocabulaire spécifique, une novlangue de physiciens à l’heure de la quatrième dimension copernicienne, des notions savantes, complexes, à priori difficiles à transmettre à un large public à partir de 8 ans !

C’est pourtant l’immense défi qu’a choisi de relever la compagnie Nukku Matti avec ParticulOscOpe, sur un texte très inspiré de Dominique Pérez, passé au crible par les éminents chercheurs du CENBG (Centre d’études nucléaires de Bordeaux Gradignan) et de l’Université de Bordeaux 1 : Christine Marquet et Frédéric Perrot.

 

> ParticulOscope nous entraîne allègrement dans l’épopée de la matière de l’Univers, constituée il y a 13.7 milliards d’années, à ce bref instant mesurable
en milliardièmes de milliardièmes de secondes : l’explosion primordiale où tout a vacillé. Ce faisant, le spectacle lève un coin de voile sur les découvertes scientifiques majeures des cinquante dernières années, et parvient à extraire la recherche fondamentale de la tour d’ivoire dans laquelle elle s’était claquemurée. Entretenir la flamme, la passion, susciter l’intérêt et des vocations scientifiques chez les jeunes douésnaturellement de grande curiosité, voilà le rêve secret de Nukku Matti !

> ParticulOscOpe est cette baraque d’attractions-mystère qui fusionne les langages : la musique, la chorégraphie, les textes littéraire ou technique, le boniment. Trois façons d’appréhender le monde s’y épanouissent en toute liberté : l’onirisme, la pensée métaphysique ou la connaissance scientifique, elles-mêmes matérialisées sur scène par un jeu de portes. Celles-ci sont ouvertes tour à tour sur des mondes parallèles : vortex vorace, gouffres insondables, sas de compression et de décompression spatio-temporels, studiolo-chambre des merveilles ou simples placards de rangement, c’est selon ! Elles ouvrent à chaque fois sur l’inconnu, ressort propulseur de la recherche scientifique pure.

par Françoise Schanbroeck

 

Cliquer pour découvrir la genèse du projet, par Christine Marquet – chercheuse au CENBG

 

Ce spectacle est accompagné d’un mallette pédagogique élaborée par les chercheurs – cliquer

Public  : Grand Public

Auteurs : Une idée de Nathalie Aubin et Sylvie Massiot mise en mots par Dominique Perez

Musique : Nathalie Aubin

Metteur en scène : Marie Augereau

Interprètes : Nathalie Aubin et Sylvie Massiot

Décorateurs : Khang NGuyen, Frédéric Delaire, Koba Royer (coloriste), Stéphanie Valet et Catherine Viel (peintres)

Conseillère scientifique : Christine Marquet (CENBG)

Régie assistée par ordinateur : Jean-Paul G Noguès

LogosCoProdReunisHoriz