Vendredi 27 novembre 2020

Cher public,
Vous qui lisez ces mots, réjouissez-vous, le spectacle vivant n’est pas mort !

La compagnie continue ses travaux de nettoyage de l’aile ouest. Hop hop hop, petit incident technique, après vérification, il s’avère que cette aile ouest n’est pas à l’ouest mais au nord. La boussole qui nous avait permis de situer ce nouveau corps de bâtiment a complètement perdu le Nord, sans doute perturbée par un champ magnétique instable.

Profitant d’une météo clémente, d’un ensoleillement maximum et de l’alignement parfait du cèdre du Liban sur le Ginkho Biloba, nous concluons que cette aile est bien au Nord.

Nous avons terminé l’exploration et le rangement de la 1ere pièce qui s’avère être une bibliothèque.

Nous y avons trouvé en plus de centaines d’ouvrages, de belles cartographies locales et surtout un arbre généalogique familial depuis 1760.

Hop, hop, hop ! Grande nouvelle, c’est confirmé, nous sommes cousines, éloignées certes, mais cousines tout de même (6ème degré).

Plus nous passons de temps dans ce lieu, plus nous sommes animées de sentiments troublants, d’émotions furtives, de souffles d’énergie poétique, d’idées fugaces… Ce lieu vide semble être habité…

à suivre…

 Nathalie Aubin et Sylvie Massiot
Artistes de la Cie Nukku Matti